fbpx

Les objectifs d’un bilan de compétences

Pourquoi faire un bilan de compétences ? Qu’est ce que ça va m’apporter ? Est ce que j’en ai vraiment besoin ?

On parle fréquemment des objectifs classiques d’un bilan. Ces objectifs légaux qui attirent autant qu’ils font peur.

Or, au-delà de vous permettre d’analyser vos compétences pour travailler sur votre projet professionnel, vous allez voir que réaliser un bilan de compétences présente de nombreux intérêts… et pas forcément ceux auxquels on pense au départ.

Table des matières

Qu’est ce qu’un bilan de compétences ?

Si l’on prend la définition officielle, le bilan de compétences est une démarche, généralement payante, régie par le Code du travail, qui a pour objectif de permettre à une personne d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles ainsi que ses aptitudes et ses motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.

Dans les faits, il y a autant de bilans de compétences que d’organismes !

Chaque coach, chaque consultant, bien que suivant une méthodologie définie à l’avance, va apporter sa touche personnelle au bilan.

Il existe des bilans très courts, d’autres très longs.

Il existe des bilans en présentiel, en distanciel ou mixtes.

Il existe des bilans individuels ou collectifs…

Le type de bilan que vous allez choisir va dépendre de vos besoins et de vos contraintes du moment.

Mais ce qui fera avant tout la différence entre plusieurs bilans, c’est la relation que vous allez nouer avec la personne qui vous accompagne. Pendant plusieurs semaines, vous allez former un binôme avec votre accompagnateur. Il est donc indispensable de se sentir en confiance avec cette personne

N’hésitez donc pas à rencontrer entre 2 ou 3 organismes avant de vous décider !

Quels sont les objectifs d’un bilan de compétences ?

les-objectifs-du-bilan-de-competences

Tous les bilans de compétences, quelque soit leur format, suivent 3 objectifs définis par la loi :

  • analyser ses compétences personnelles et professionnelles, ses aptitudes et ses motivations ;
  • définir son projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation ;
  • utiliser ses atouts comme un instrument de négociation pour un emploi, une formation ou une évolution de carrière

Néanmoins, au-delà des objectifs classiques d’un bilan, il va être important de définir en amont avec votre organisme les objectifs plus spécifiques de votre bilan.

Ces objectifs spécifiques, c’est non seulement le contexte professionnel qui vous pousse aujourd’hui à vous diriger vers un bilan (un déménagement, un licenciement, une négociation de rupture conventionnelle…), mais c’est aussi tous ces sujets plus personnels qui devront être abordés en parallèle (gagner en confiance, oser se lancer, dépasser ses peurs et ses blocages..).

En effet, qu’on le veuille ou non, un bilan va souvent remuer autant de choses sur le plan professionnel que personnel.

C’est pour cela que pour être vraiment efficace, le déroulé du bilan devra être modulé en fonction des objectifs classiques mais aussi des objectifs spécifiques.

Quand les intérêts d’un bilan vont au-delà des objectifs initiaux

Si l’objectif d’un bilan de compétences est principalement de se poser les bonnes questions pour préparer l’étape d’après, il présente par ailleurs de nombreux intérêts dont certains que vous n’aviez peut être pas du tout en tête au départ…

En réalisant un bilan de compétences, vous allez pouvoir :

  • prendre le temps de vous poser les questions que vous n’avez jamais pris le temps de vous poser,
  • apprendre à mieux vous connaître,
  • faire le point sur ce que vous aimez vraiment faire,
  • anticiper les potentielles évolutions de votre métier,
  • avoir des éléments pour négocier une mobilité interne,
  • comprendre dans quel environnement vous avez envie d’évoluer,
  • vérifier que vous n’êtes pas passé à côté de projets potentiels,
  • comprendre pourquoi certaines expériences ne se sont pas bien passées

Mais, vous le verrez, les résultats obtenus à l’issue d’un bilan de compétences vont bien au-delà des objectifs initiaux.

Quand on fait le point avec nos participants 3 mois, puis 6 mois après le bilan, on réalise à quel point le bilan apporte beaucoup plus que des idées de projets et peut même réellement changer une vie.

Comment ?

En permettant principalement aux participants non seulement de gagner en confiance mais aussi de se mettre enfin en action.

A l’issue du bilan, les participants sont unanimes sur un point : prendre le temps de faire le point sur leur personnalité, leurs envies et leurs compétences et surtout leurs talents leur a permis de (re) gagner confiance en eux.

Nombreux sont ceux qui ont enfin osé postuler au poste qui les faisait rêver,

qui ont enfin osé négocier une augmentation ou une mobilité interne,

qui ont enfin osé parler de leurs envies à leurs proches.

Ils ont par ailleurs repris confiance en eux car ils ont pu constater par eux mêmes qu’ils étaient capables de reprendre leur vie en main, de sortir de leur zone de confort pour envisager de nouveaux projets et de rencontrer des personnes qu’ils n’auraient jamais rencontré.

i-can-and-i-will

 

Cause ou conséquence de cette confiance (re) gagnée, les participants osent enfin se mettre en action !

En suivant une méthodologie guidée pas à pas, tout en étant suivis par un accompagnateur, ils avancent de manière régulière en réalisant chaque jour une mini action. Ils sont donc stimulés par leurs avancées et leurs réalisations.

Dès lors, dès le début du bilan, un cercle vertueux se met en place : l’action entraîne l’action, qui entraîne la motivation, qui entraîne l’action etc.

A la fin de leur bilan, les participants repartent donc avec quelque chose de beaucoup plus précieux que toutes les listes de métiers possibles.

Ils repartent avec de la confiance en eux et la satisfaction de s’être enfin mis dans l’action. Ce qui va bien plus loin que leurs objectifs initiaux.

Conclusion

Le bilan de compétences, de par la méthode et le suivi proposés, représente un outil vraiment intéressant quand on cherche à se poser les bonnes questions et à réfléchir à la suite de son parcours professionnel.

Cerise sur le gâteau, si vous choisissez l’organisme qui vous correspond vraiment et si vous y investissez le temps nécessaire, vous obtiendrez des résultats bien supérieurs à ceux que vous imaginez !

sur le même thème ...