fbpx

Les valeurs de l’entreprise ne me correspondent plus

Le sujet des valeurs est central dans les préoccupations des salariés. Une étude réalisée par Onthemoon en 2018 relate que 82% des salariés d’entreprises de plus de 1000 collaborateurs estiment que les valeurs relèvent de la communication, 79% que le management n’est pas aligné sur les valeurs affichées, 70% des managers intermédiaires n’y adhèrent pas et 73% des moins de 30 ans estiment même que c’est de l’hypocrisie. 

Cet article tente de donner une réponse préventive pour ne pas s’abîmer jusqu’au burn-out et dont la guérison peut prendre plusieurs mois. Alors que tout semble aller trop vite et que rapidement, 24h ne suffisent plus pour tout faire dans une journée, c’est la sonnette d’alarme qui doit vous alerter sur le fait que vous devez absolument ralentir et prendre du recul sur votre situation car la cadence ne va pas diminuer toute seule… au contraire. Et pour cela, la solution est toute trouvée : il s’agit du bilan de compétences.

Vous trouverez dans cet article plus de précisions sur ce que sont les valeurs de l’entreprise, quelles questions se poser lorsque l’on se sent en décalage, comment identifier les signes qui ne trompent pas et l’intérêt de faire un bilan de compétences pour passer à l’action !

Table des matières

Comment définit-on les valeurs de l’entreprise ?

Les valeurs d’une entreprise sont insufflées par son dirigeant et sa vision. Ce sont les principes qui régissent le fonctionnement de la structure. Ils peuvent être moraux (être loyal envers ses clients, ses collaborateurs, délivrer un produit ou un service de qualité…), sociétaux (respecter l’environnement, adopter une démarche éthique…), marketing (proximité, flexibilité…) ou refléter une stratégie (innover, par exemple).

L’entreprise Apple par exemple, diffuse des valeurs fortes notamment en termes d’innovation disruptive. Elle s’affiche comme une entreprise humaine, aux valeurs progressistes. Elle s’engage aussi pour l’environnement. Et elle prône l’accessibilité ainsi que la confidentialité. 

Les valeurs sont la personnalité de l’entreprise. Ce sont les valeurs qui font adhérer les clients à la marque. Les valeurs traduisent l’image de marque de l’entreprise. Elles s’adressent également aux collaborateurs qui, pour s’épanouir au-delà de l’exécution de leurs missions, ont besoin de s’y sentir attachés. C’est ce qui permettra à l’entreprise de fonctionner sur un système de valeurs partagé par tous. Ainsi, la production et la productivité seront boostées. La culture d’entreprise, associée à un climat social apaisé, participe au bien-être des salariés.

Les questions à se poser

La première étape pour retrouver un alignement avec ses valeurs est d’identifier la ou les valeurs de l’entreprise qui vont à l’encontre de vos principes. Quelles sont les tâches que je fais et qui ne sont pas en accord avec ma façon de penser ? Est-ce que les valeurs ont changé quand le management a été remplacé ? Est-ce que j’ai l’impression d’étouffer ou au contraire d’être ignoré ? A quoi est dû mon stress ? De quoi ai-je besoin pour bien travailler ? Est-ce que mon inadéquation est partagée par d’autres ? Puis-je en parler avec mon manager ?

Posez-vous des questions sur l’évolution de votre propre système de valeurs. Est-ce qu’un changement a eu lieu dans votre vie personnelle ? Est-ce que la concession que vous faisiez au début vous semble insurmontable maintenant ? Est-ce que les relations avec vos collègues ou votre supérieur ont changé votre vision de l’entreprise ?

Le but de ces questions est de trouver la source de ce sentiment de décalage. Si vous privilégiez la transparence et que votre manager ne vous dit pas les choses, cela pourrait instaurer un climat de défiance. Si pour vous, la santé est primordiale alors que vous travaillez pour une entreprise de tabac, vous allez sans doute ressentir une forte sensation d’inconfort.

Les signes à débusquer

Certains signes ne trompent pas et il est crucial d’y être attentif. Enterrer ses émotions est temporaire et ne fait que retarder le moment où elles viendront à s’exprimer. A force de prendre sur vous, les signes finiront par se voir sur votre corps. Maux de tête ou d’estomac, insomnies, prise ou perte de poids, boutons, cheveux qui tombent… 

N’ignorez pas ces signes et ralentissez quand il est encore temps. Beaucoup n’osent pas mais votre santé prime sur tout le reste. Autrement, vous risquez le burn-out : syndrome d’épuisement professionnel qui survient lorsque l’on ne pense pas avoir les ressources nécessaires pour pouvoir faire face aux demandes. La dégradation de vos relations et la place qu’occupe votre travail dans votre vie sont aussi des facteurs à prendre en compte.

chercher-ses-valeurs

Instaurer des limites

Pour arrêter de subir vos journées de travail, vous pouvez faire un petit état des lieux. Il vous permettra de placer votre niveau d’insatisfaction sur une échelle allant de 1 à 10 (10 étant le niveau de satisfaction le plus élevé). 

Notez chacun des 10 éléments suivants : 

  • Votre mission
  • Le produit ou service que vend votre entreprise
  • Le travail en équipe
  • Votre manager
  • Votre marge de progression
  • Vos perspectives d’évolution
  • Le charisme de vos dirigeants
  • Votre salaire
  • Votre équilibre vie professionnelle / vie personnelle
  • L’adéquation des valeurs de l’entreprise avec les vôtres

Plus le total est faible, plus votre insatisfaction est grande. C’est à ce moment-là que la question des alternatives se pose. Comment pouvez-vous retrouver de la satisfaction dans votre quotidien professionnel ?

Comment le bilan de compétences va vous aider dans cette situation

Pour retrouver un niveau de satisfaction convenable, le bilan de compétences est un outil parfaitement adapté. Il consiste tout d’abord à faire une pause professionnelle pour pouvoir faire le bilan de votre ou de vos expériences professionnelles. A cette occasion, vous ferez un point sur les missions que vous avez aimées, celles que vous avez moins aimées, vos compétences, votre potentiel et l’état du marché de l’emploi.

Le bilan de compétences consiste, dans un premier temps, à faire un travail d’introspection. L’une des premières choses que vous ferez sera un travail sur vos valeurs intrinsèques. Celles qui sont indissociables de votre personne. Parfois, on travaille dans un environnement qui ne nous convient pas (exemple : l’open space) mais on n’arrive pas à mettre le doigt sur ce qui cloche.

Grâce à un accompagnateur, vous allez vous aider de vos expériences professionnelles pour démêler les valeurs qui guident vos décisions et votre bien-être interne. 

Vous serez également amené à vous questionner sur les aspects qui vous motivent, qui vous donnent envie de commencer votre journée. Vous identifierez aussi les aspects qui vous plaisent (liberté horaire, marge de progression, autonomie…). Enfin, vous ferez un travail d’inventaire de vos compétences techniques et relationnelles.

Avec tous ces éléments, vous construirez une carte sur laquelle vous placerez vos moteurs, vos intérêts et vos compétences. La réponse se situera au carrefour de ces 3 éléments. Ainsi, vous serez outillé pour identifier un ou plusieurs secteurs d’activité, mais aussi les entreprises qui ont un fonctionnement proche du vôtre.

identifier-lenvironnement-qui-vous-convient

Pour en savoir plus sur le bilan de L’Escale, nous vous invitons à prendre contact avec nous pour un premier rendez-vous afin de faire connaissance 🙂 

Conclusion

Après avoir bien appréhendé la notion de “valeur” et fait un premier travail qui consiste à reconnaître que vous n’êtes pas à la meilleure place, il s’agira de passer à l’action en optant pour un bilan de compétences. Ce dernier est conçu pour mieux vous connaître afin de trouver enfin la place qui vous correspond

sur le même thème ...