fbpx

Switch Collective ou le premier petit pas

n règle générale, un des points de départs aux reconversions professionnelles ou autres changement de vie, c’est de faire un bilan de compétences.

Pour avoir écouté les retours de dizaines de candidats, je constate malheureusement que peu ont été réellement satisfaits par l’exercice (il y a bien sûr des cabinets d’accompagnement au top, rassurez vous mais il faut vraiment bien le sélectionner en amont).

J’avais moi même envie d’une aide extérieure. J’avais entendu parler de Switch Collective par des amis et j’ai eu l’envie de tester. La bonne nouvelle, c’est que même si tu n’habites pas à Paris, il y a des programmes d’accompagnement en ligne avec de sessions collectives en ligne.

Pour le reste, que l’on suive le programme en live ou pas, les exercices sont les mêmes. Chaque semaine est consacrée à une problématique permettant de faire un bilan.

De tous les exercices, quatre m’ont particulièrement aidée :

Le MBTI

Beaucoup d’entre vous doivent connaitre le MBTI et peut être même leur profil type (composé de 4 lettres). Ce test de personnalité n’est pas nouveau . En revanche, ce que j’ai trouvé intéressant, c’est plus l’explication de chaque axe/lettre.

E ou I ?

Puise t-on notre énergie dans l’extraversion ou l’introversion? Si tu es extraverti, tu as besoin d’être à plusieurs pour réfléchir, tu recharge tes batteries en allant voir du monde. Tu as besoin de parler et tu aimes les grands groupes. A l’inverse, un introverti aime être seul, réfléchir avant d’agir, recharger ses batteries en se matant une bonne série.

S ou N ?

Comment recueille t-on l’information ? Tu es plutôt de nature réaliste, qui regarde les détails, le présent ? Ou plus dans l’imagination, la théorie, à plus te projeter dans le futur et les idées ?

T ou F ?

Comment prend t-on nos décisions ? Plutôt par des raisonnements logiques ou plus par des ressentis et selon nos valeurs ?

J ou P ?

Comment passe t-on à l’action ? Tu planifies, tu contrôles, tu aimes décider ? Ou tu es plus flexible, souvent en retard, à repousser les décisions?

Une fois que l’on a un peu plus de visibilité sur toutes ces facettes, à nous de les mettre en parallèle avec notre vie actuelle.

Et là, si ce n’est pas du tout cohérent, on a déjà quelques pistes 😉

Nos valeurs

L’objectif est de hiérarchiser les valeurs de base et de voir si celles qui ont le plus d’importance pour nous entrent en conflit dans notre quotidien.

Moi par exemple, j’ai à la fois besoin de sécurité et d’autonomie, de bienveillance et de réussite….et ces tensions peuvent être génératrices de frustrations.

Le 360

J’ai dû demander à des personnes proches (tant dans le cercle professionnel, familial qu’amical) de préciser quelles étaient mes forces, ce qu’elles ressentaient quand elles étaient auprès de moi et sur quels sujets elles me demanderaient conseil.

Cet exercice est top ! Certaines réponses se rejoignaient alors que je ne pensais pas du tout à ce genre de points forts.

Arrêter de vouloir suivre sa passion et apprendre à chercher son flow

Pour moi, ça a été la partie la plus compliquée. Lors des sessions de groupes, la plupart des personnes parlaient de leur passion ou centres d’intérêts. Gros coup de démotivation sur cette phase du programme. Je me suis dit, encore une fois, que je ne trouverai jamais ce que je veux faire étant donné que je n’avais pas de passion.

Et bien non, une fois que l’on a fait le deuil de ne pas être passionnée, à nous de plutôt trouver notre flow.

Le flow c’est quoi ? C’est « l’état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement plongée dans une activité, et se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement ».

Bon, alors là, j’avoue que j’ai encore eu quelques difficultés. Je suis une personne qui est toujours dans le contrôle. Cela ne m’arrive jamais d’oublier de faire quelque chose car je suis plongée dans autre chose. Je n’ai jamais oublié de manger car je faisais un truc super. Je pense toujours à la suite. Néanmoins, au fil des jours, on arrive à faire ressortir certaines choses.

L’exercice suivant est de se lancer dans une phase d’exploration. De prendre du temps pour soi, de tester de nouvelles choses et de se concentrer sur ce qui se passe en nous quand on accomplit telle ou telle tâche au cours de nos journées.

Quelles sont les tâches qui me prennent une énergie folle, m’ont « éteinte » ? Quelles sont celles qui, au contraire, m’ont stimulée, inspirée ?

Cette étape est essentielle pour construire son Pourquoi et aller plus loin dans ce que l’on veut faire.

Rapidement, on est passé à la recherche de notre Quoi, à savoir, quels sont « nos super pouvoirs » et de notre Comment (quel rythme de travail, quel type de structure, quel niveau de sécurité, avec quelles personnes ? …).

Après, et bien il ne reste plus qu’à passer à l’action. Certains iront super vite, d’autres en seront encore à la première phase du programme dans un an et n’auront pas commencé leur phase d’exploration.

Tout cela est normal. L’essentiel, c’est surtout d’avoir eu les premières clés pour changer !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Recevoir les dernières news

Inscris-toi à la Newsletter