fbpx

Portrait : Géraldine ou celle qui déteste le quinoa mais adore la raclette !

Avant de rentrer dans le vive du sujet, si Géraldine devait se décrire en 4 hashtags, voici, ce qu’elle mettrait : #fandecouture #raclettegirl #auxchiotteslequinoa #ausecoursjaipeurduvide

Passons maintenant aux choses sérieuses. Géraldine nous a contacté en mars 2021. Elle s’est d’abord entretenue avec Gaelle, puis ensuite avec moi (Colombe). La première fois que je lui ai parlé, j’ai été soufflée par son dynamisme et son sourire franc. J’ai senti qu’elle avait envie que les choses bougent et que notre Bilan arrivait au bon moment. Comme beaucoup de nos participants(e), Géraldine travaillait à ce moment-là pour un grand groupe. Bon salaire, chouettes collègues, environnement de travail plutôt stimulant… Sur le papier, le job parfait, dans les faits, trop de lourdeur, pas assez de flexiblité et de plaisir.

Quand je lui ai demandé ce qu’elle avait appris sur elle dans le bilan, voilà ce qu’elle m’a répondu : “ J’ai compris qu’à condition de m’écouter ( dans mes envies comme dans mes peurs), j’avais les ressources pour faire bouger les choses. Qu’il est toujours temps de décider de s’occuper de soi et de se faire aider pour ça. Aucune médaille du mérite a changer les choses seule, j’avais besoin de votre méthode, de ton soutien, ton écoute et de la mise en action encadrée pour passer au niveau supérieur “. Sa réponse reflète à mes yeux parfaitement ce que peut apporter un accompagnement ou un coaching. Un cadre et un soutien !

Depuis janvier 2022, Géraldine est à son compte. Elle n’est pas devenue pépiniériste, ni même sophrologue, elle a juste quitté dans la joie et dans la bonne humeur, l’entreprise qui l’avait fait grandir pour faire les choses à sa sauce. Aujourd’hui, elle aide les PME et TPE à simplifier leur organisation. Son salaire ne s’est pas effondré pas plus que sa confiance en elle. Je vous le donne en mille, elle a appelé son entreprise Meraki ce qui signie en grec : “ Faire quelque chose avec âme, créativité ou amour : mettre une partie de soi dans ce que l’on fait “. Pour quelqu’un qui ne fait pas les choses à moitié, c’était assurément, le nom idéal.

A la question, si tu devais résumer l’Escale en 2 mots, elle a évoqué le pragmatisme et le soutien (encore). Ces 2 mots m’ont touché, car c’est précisément ces mots que nous utilisons quand nous présentons notre Bilan de compétences. Nous ne sommes pas des marchandes de rêve, pas plus que nous ne sommes des psychologues. Chacun son métier ! En revanche, comme nous aimons à le dire, notre mission est de redonner confiance par l’action.

Dites-vous bien que si vous ne changez rien, rien ne changera. Géraldine en est l’illustration parfaite. Les choses ont bougé parce qu’elle a crée les conditions pour que les choses bougent non pas dans la précipitation, mais à son rythme.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur Géraldine et son changement de job, rendez-vous sur son profil Linkedin, elle y poste de super billets très pratico-pratiques, tout ce qu’on aime : https://www.linkedin.com/in/géraldine-meraki/

Et si, vous avez des questions à me poser ou un témoignage de votre reconversion à partager, voici mon mail : colombe@lescale.io. J’adorerais vous lire. Et, qui sait, peut-être vous retrouverez-vous dans une de nos prochaines newsletters.

Rendez-vous très bientôt pour un nouveau portrait !