fbpx
Orientation, développement personnel, trouver sa voir

Les 4 étapes pour trouver le job que vous allez aimer tous les jours

Quand on cherche à changer de job, le plus important ce n’est pas d’être aidé pour se lancer, c’est de trouver le bon projet, c’est de trouver le projet qui vous correspond vraiment. 

Si ce projet a du sens pour vous, s’il est en ligne avec qui vous êtes, ce que vous aimez faire et ce qui vous motive, vous trouverez l’énergie et l’envie nécessaires pour vous lancer. 

Trouver ce projet qui nous correspond c’est le plus important mais aussi, parfois, le plus dur. 

C’est ce que j’ai compris en échangeant avec les participants du programme « Trouve ton job de rêve » et en analysant leurs retours sur le parcours. 

Ils ont particulièrement apprécié la flexibilité proposée par le programme et la possibilité de passer plus ou moins de temps en fonction de leurs besoins, sur chacune des 4 étapes : 

1. Comprendre qui on est vraiment 

Tous ont vraiment apprécié le fait de prendre du temps pour comprendre qui ils sont vraiment et ce qui les motive. Ils ont adoré « préparer » leur valise. 

En effet, c’est à travers la construction de leur valise que les participants se posent enfin les questions qu’ils n’ont jamais pris le temps de se poser. 

A travers 15 vidéos et une dizaine d’exercices, ils apprennent à  mieux se connaître, à comprendre qui ils sont, ce qu’ils aiment faire, ce qui les fait vibrer et comment ils fonctionnent. Et tout ce qu’ils apprennent sur eux, tous ces mots clé, ces verbes d’actions, ces idées … ils les notent dans leur valise. 

Une fois cette valise remplie….ils passent à l’étape deux ! Leur objectif est ensuite de choisir leur destination de voyage. 

2. Définir des idées de projets 

80% des participants ont réussi à faire ressortir des idées de projets. En revanche,  je remarque que cela a pris beaucoup plus de temps pour certains. Trouver des idées de métiers et prendre de la hauteur sur ce que l’on a appris sur soi peut être assez dur. 

Certains avaient déjà en tête des idées de projets (certains depuis qu’ils sont enfants), d’autres ont eu besoin d’être accompagnés plus individuellement. 

Pour les aider et trouver les meilleurs conseils et idées, j’ai ressorti tous mes bouquins : ceux des anciennes vies de Laurent lorsqu’il travaillait à l’APEC, mes livres de développement personnel… et comme je ne pouvais pas me faire livrer plus de livres pendant le confinement, j’ai rempli mon Kindle de livres sur l’orientation professionnelle. 

On a travaillé des soirées entières avec Laurent pour arriver à proposer une méthode claire et efficace que les participants n’auraient qu’à suivre à la lettre pour aboutir à des idées de projets concrètes. 

On voulait qu’ils puissent ressortir de vraies idées de métiers, des idées cohérentes avec « la vraie vie ». 

En effet, on évolue dans le monde du recrutement tous les deux. On connaît tous les deux l’état du marché. On n’a pas envie d’être de ces accompagnements qui proposent de suivre une passion et qui aboutissent à des idées de reconversion irréalisables. 

On est tous les deux convaincus que pour trouver du sens, on n’est pas obligé de lancer une reconversion totale. Il y a beaucoup de manières de trouver du sens à ce qu’on fait. Parfois, on réalise qu’il s’agit juste de faire un « pas de côté » dans son job. 

On a donc regroupé toutes nos idées et on les a testées ! D’abord sur nous, puis en testant sur toutes les valises que les participants nous ont envoyé. Et … ça marche !! 

On a réussi à construire une méthode concrète et hyper efficace, qui comprend 4 étapes: 

  1. Trouver les verbes d’action qui ont du sens pour nous : identifier les verbes qui sont, dans notre valise, à l’intersection de ce qu’on aime faire, de ce qu’on sait faire et de ce qui nous fait rêver. Pour ce faire, on s’est inspiré de la méthode Ikigaï, que je trouve pertinente mais vraiment difficile à appliquer en l’état. 
  2. Relier nos verbes d’action à la réalité. Pour ça, pas d’outil miracle: on propose tout un travail sur Google pour identifier les 3 métiers qui son le plus en lien avec nos verbes. 
  3. Analyser les annonces. En étudiant les annonces reliées aux métiers sélectionnés, on a la possibilité de comprendre les missions et les modalités d’exercices de ces métiers.  Cette analyse est l’occasion de se poser les bonnes questions sur la manière dont on veut faire un job.
  4. Confronter ses idées. Une fois que l’on a identifié des idées de métiers et de secteurs, l’étape indispensable est de commencer à confronter ses idées. A ce stade, les participants doivent choisir un binôme, une personne de confiance et réaliser tout un travail de confrontation avec lui. 

Une fois cette étape de définition de projets achevée, les participants définissent 3 idées de projets. 

Pourquoi 3 idées ? Parce que la phase suivante va leur permettre d’explorer leurs 3 idées pour n’en garder plus qu’une. Tout va se passer durant cette étape.

Orientation, développement personnel, trouver sa voir

3. Explorer 

Trouver sa voie passe forcément pas un processus d’exploration et de découvertes car, avant d’avoir essayé on ne peut pas savoir si un projet est vraiment fait pour nous. 

Pour explorer des idées de projets, il est indispensable de s’informer au mieux sur le métier ou le secteur que l’on vise. Ce sont les personnes qui font le métier que vous ciblez qui vont vous apporter les meilleures informations, vous donner des idées, vous motiver et vous permettre d’affiner votre projet. 

Néanmoins, pour ne pas partir dans tous les sens, on propose là aussi une méthode « clé en main ». 

Dans cette étape, on vous montre donc : 

  • Comment réaliser une veille structurée et collecter un maximum d’informations grâce à certains outils, 
  • Comment appliquer une vraie méthode réseau pour explorer votre projet. 

C’est grâce au réseau que Laurent a pu se reconvertir en 2005. Il connaît la méthode par coeur et sait ce qui marche ou ce qui ne marche pas. Il a donc partagé son expérience pour savoir comment construire son pitch, identifier ses cibles sur Linkedin, approcher les bonnes personnes, mener des entretiens efficaces ou obtenir des recommandations. 

Comprendre les grands principes du réseau permet de dépasser ses blocages et de faire de cette période un moment riche en opportunités, en rencontres et en idées. 

(D’ailleurs, pour que les participants se mettent dans le meilleur état d’esprit possible et osent sortir de leur zone de confort, je me suis aussi amusée à leur faire de petites surprises et à leur envoyer des mini défis tous les jours….). 

A l’issue de cette étape d’exploration, il ne reste plus qu’à passer à l’action ! 

4. Passer à l’action 

A ce stade du parcours, les participants ont toutes les clés pour se lancer. En revanche, je constate qu’ils manquent encore souvent de confiance en eux. 

Pour qu’ils osent se lancer, on travaille donc sur 3 clés : 

  • Se débarrasser de ses croyances limitantes, 
  • S’entourer de bonnes personnes, 
  • Avancer par petits pas. 

Le plus important à ce stade est de ne pas se précipiter, de ne pas bruler les étapes. Avancer par petits pas va permettre d’être dans l’action et de rester motivé. 

C’est une vraie satisfaction, après ces 6 semaines de parcours, de voir des projets commencer à se concrétiser. 

C’est à ce moment là que j’ai réalisé que trouver du sens pouvait se faire de différentes façons : 

  • Faire le même job, mais en étant indépendant, 
  • Développer des compétences supplémentaires dans son poste, 
  • Mettre en place des projets transverses dans son entreprise,  
  • Changer de secteur ou de taille de structure, 
  • Développer un « side project », 
  • Changer de loisirs…

Dans tous les cas, les participants ont trouvé du sens en faisant une activité pour laquelle ils ont une vraie motivation, une motivation profonde et intrinsèque et pour laquelle ils ont envie de se lever le matin. 

Cela m’a pris du temps, moi qui dois me battre tous les jours contre le syndrome de l’imposteur, mais aujourd’hui, je peux quand même dire que je suis fière du parcours que l’on a construit. Je sais ce qu’il apporte aux gens. Je sais pourquoi je fais ça. 

Au final, moi aussi j’ai enfin trouvé du sens à ce que je faisais ! 

Vous voulez découvrir notre méthode ?

=> C’est ici : http://lescale.io/trouve-le-job-que-tu-vas-aimer-tous-lesjours

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Recevoir les dernières news

Inscris-toi à la Newsletter