fbpx

Je veux changer de job, dois-je aller voir un recruteur ?

En travaillant dans le recrutement, j’ai pu voir que beaucoup de personnes ont des attentes très élevées concernant leur relation avec les recruteurs.

Beaucoup sollicitent les recruteurs lorsqu’ils ont dans l’idée de changer de job et comptent énormément sur eux pour les aider à trouver le job idéal.

Certaines de ces personnes ressentaient des vraies déceptions et exprimaient leur ressenti quand , après quelques mois d’échanges, ils n’avaient pas encore trouvé…

Du côté des recruteurs aussi, il est frustrant de ne pas pouvoir davantage aider les personnes que l’on reçoit. Surtout lorsque l’on est confronté à des super profils.

Mais la mission première des recruteurs (et ici je parle uniquement des consultants en recrutement) c’est de répondre aux attentes de ses clients.

Pourquoi les recruteurs ne peuvent pas rencontrer toux ceux qui veulent changer de job ? 
Dans quels cas les contacter ? Quels recruteurs contacter et comment construire une relation efficace avec eux ?

             

Les recruteurs ne peuvent pas rencontrer tous ceux qui veulent changer de job

Avez vous déjà payé un consultant en recrutement ? Normalement, jamais:-)

Les recruteurs sont sollicités par des entreprises qui les paient pour trouver le profil adapté. Ces missions demandent généralement beaucoup de travail (qui varie selon le type de profils recherchés) et doivent être réalisées sur un délai toujours très court.

La majorité des consultants essaie de consacrer une partie de son temps à recevoir des candidats hors du cadre des missions, notamment pour les conseiller dans leurs recherches, mais ce temps reste assez limité.

Bien entendu, il peut être intéressant d’entrer en contact avec des consultants en recrutement quand on cherche à changer de job, mais il est important de savoir en amont ce que l’on peut attendre d’eux et comment bien travailler avec eux.

            

Dans quels cas contacter un recruteur ?

Je pense qu’échanger avec un recruteur peut être utile uniquement si vous avez une idée assez claire de ce que vous souhaitez faire par la suite.

Je recevais beaucoup de messages de personnes désirant faire un point sur leur situation.

Que cela soit dans le cadre d’une mobilité géographique, d’une rupture conventionnelle, d’un licenciement ou simplement d’une remise en question, certains avaient envie d’échanger. Ils ne savaient pas réellement vers qui se tourner dans leurs débuts de réflexion.

Les consultants en recrutement ne seront pas les premiers interlocuteurs en cas de changement d’orientation

Malgré toutes leurs compétences et leur bonne volonté, les recruteurs ne sont généralement ni des coachs ni des conseillers d’orientation.

Tout simplement parce que le modèle des cabinets de recrutement n’est pas (encore) d’accompagner les candidats en réflexion.

Même si, à terme, je pense que les consultants vont devoir s’adapter à la mouvance d’un nouveau marché de l’emploi et aux besoins de candidats switchers, slasheurs, …

Si vous vous posez des questions, si vous cherchez à changer de secteur ou de métier, votre premier interlocuteur ne sera pas un consultant en recrutement.

Pourquoi ? Parce qu’un consultant doit répondre aux exigences souvent très strictes de clients qui laissent généralement peu de marges de manoeuvres sur le profil recherché.

Quand une relation de confiance a été installée avec un client, certains consultants peuvent se permettre de présenter des profils « hors du cadre » car ils ont détecté de réelles compétences transférables chez le candidat. Malheureusement, cette façon de fonctionner n’est pas la norme.

Qui plus est, repérer ces compétences transférables chez un candidat peut représenter un long travail d’analyse et d’accompagnement.

Les changements de carrière sont assez longs et se font grâce à des rencontres avec de nombreuses personnes dans le secteur cible, à un vrai travail de connaissance de soi, à des tests et des explorations…

Le consultant peut donc être un soutien pour vous aider dans une démarche de réseau mais le reste du travail doit être fait en amont.

Les consultants en recrutement peuvent être une aide si on sait ce que l’on veut faire … et si on a un profil qui peut les intéresser 🙂

Il peut être utile de contacter des recruteurs et/ou de leur faire parvenir un CV mais cette démarche nécessite aussi un peu de travail 😉

J’ai reçu des dizaines et des dizaines de messages sur Linkedin dans lesquels les personnes m’envoyaient leurs CV sans plus de précisions.

J’exagère un peu mais, même si le CV est génial, il reste difficilement exploitable. Pourquoi ?

Voici des exemples :

  • La personne habite Bordeaux et je recrute uniquement sur la région PACA
  • Elle cherche un poste de commercial en immobilier et je suis spécialisée dans le secteur de la santé
  • Elle est très ouverte sur le secteur et me laisse la contacter si des projets pourraient coller …

Pour ne pas envoyer inutilement un CV, il est indispensable d’organiser sa démarche et de construire une relation avec le recruteur.

            

Quels recruteurs contacter et comment ?

En premier lieu, le plus important est de cibler le destinataire. Comment ?

  • En recherchant des consultants qui sont spécialisés dans le secteur ciblé ou qui interviennent dans votre région.
  • En regardant les annonces diffusées par le cabinet et le type de posts qui sont partagés sur les jobards et les réseaux sociaux.
  • En exploitant les relations communes sur Linkedin.

L’objectif étant de « proposer » des compétences cohérentes avec ce que le recruteur est susceptible de rechercher.

Par ailleurs, un CV sans échange n’a que peu de valeurs. Il faudra donc construire le meilleur message d’approche possible en proposant toujours un échange (téléphonique, par skype, de visu…qu’importe).

A partir de là, si une relation se crée, le recruteur pourra peut être vous aider dans un premier temps en vous donnant un feed-back sur votre CV ou même sur votre projet. Il pourra même éventuellement vous parler de jobs pour lesquels une annonce n’est pas encore diffusée et faire passer votre CV à un de ses clients!

Mais attention, il ne faut pas oublier que, sauf si vous êtes un top manager ou si vous avez un profil ultra pénurique, votre CV a moins de chances d’intéresser un recruteur à un moment T.

Dans tous les cas, il est fondamental de ne pas rester passif en se disant que « quelqu’un s’occupe de vous ».

            

Il est important de continuer ses démarches, de continuer à solliciter un maximum de personnes pour que la recherche soit la plus efficace possible.

En conclusion: dans une démarche de réflexion et de rencontres, il peut être intéressant d’échanger avec des consultants en recrutement. Néanmoins, il est important de comprendre dans quels cas les contacter, comment construire la relation avec eux et comment exploiter cette relation pour qu’elle soit la plus utile possible.

Vous avez envie de trouver un job qui vous plait ? Rejoignez notre programme « Trouve ton job de rêve » 👇

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email