ales-krivec-QCxngnhwiE4-unsplash

Les 6 points clé à préparer pour réussir vos entretiens




Vous avez décroché un entretien et vous voulez vous préparer de manière efficace ? 

Comment aller au delà des recherches classiques sur le site de l’entreprise pour être prêt à répondre à toutes les questions du recruteur ? 

La clé pour se préparer efficacement : se rappeler que toutes les questions qui vous seront posées en entretien permettront de valider les 2 grandes attentes des recruteurs, à savoir : 

  • Valider l’adéquation de vos compétences avec le poste en question,
  • Valider l’adéquation de vos motivations avec le projet d’entreprise qui vous est proposé.

Dès lors, pour vous donner le maximum de chances de réussir voici en bref 6 points clé, et les questions types associées, à préparer avant votre prochain entretien. 

Et si vous voulez d’ores et déjà aller beaucoup plus loin sur le sujet et suivre l’accompagnement dans sa globalité c’est ici : https://gaellebrouat.podia.com/reussis-tous-tes-entretiens-nouvelle-version



1. Votre pitch de 2 minutes



Le type de questions posées : « Parlez moi de vous », « Pouvez vous vous présenter ? » ou encore « Dites m’en un peu plus sur vous »…

Le pitch est une présentation succincte d’introduction qui doit durer 2 minutes maximum. 

Son objectif : donner une base de travail au recruteur pour creuser, lancer l’échange et le rassurer sur l’adéquation entre votre projet et les besoins de l’entreprise. 

Comment se préparer ? 

Pour vous aider à construire votre pitch, suivez la structure suivante : 

  • le présent : qui vous êtes, quel est votre métier (généralement votre intitulé de poste, le plus clair possible),
  • le passé : ce qui vous a amené ici (avec la mise en avant de compétences en lien avec votre projet professionnel),
  • le futur : votre projet (mis en cohérence avec le besoin de l’entreprise et du poste).

Exemple:

Je m’appelle Jean et je suis responsable marketing. (le présent)

J’ai auparavant fait 11 ans de marketing d’abord dans le tourisme chez Thomas Cook avant de passer chez Les 3 suisses où j’ai participé à la reconstruction de la marque. J’ai développé 3 compétences clés sur ces 11 années :

  • l’acquisition de trafic qualifié notamment avec le référencement naturel et la création de contenu,
  • la création d’une marque sur internet avec la gestion et le développement sur les réseaux sociaux,
  • la gestion de leads qualifiés sur une niche précise. (le passé)

J’ai comme projet de devenir un expert du marketing digital avec notamment la gestion des influenceurs et le développement d’une marque sur les réseaux sociaux. C’est pour cette raison que votre poste en Marketing digital avec un axe fort sur le développement de la marque sur les réseaux sociaux m’intéresse (le futur).



2. Votre parcours




Le type de questions posées : « Pouvez vous revenir sur votre parcours professionnel ? », « Racontez-moi votre histoire »..

Lors de l’entretien, il vous sera sûrement demandé de revenir sur votre parcours professionnel. Savoir être percutant en revenant sur ses réalisations ça ne s’improvise pas. Il est toujours moins vivant de réaliser l’exercice le CV sous les yeux en entretien. 

Comment se préparer ? 

Pour préparer ce que vous allez dire, reprenez toutes vos expériences professionnelles en décrivant pour chacune :

  • Votre poste,
  • L’entreprise dans lequel vous avez travaillé (en donnant quelques informations complémentaires comme le secteur d’activité, la localisation, le chiffre d’affaires ou le nombre de collaborateurs),
  • Vos réalisations,
  • Vos résultats,
  • Ce que vous avez appris,
  • Pourquoi vous avez décidé de quitter le poste 

La clé sur cette préparation est de vraiment réfléchir à des exemples concrets, des faits, des chiffres, et des noms de projets. Le recruteur doit pouvoir se représenter et se projeter dans votre histoire. 

Quelques règles importantes lorsque vous reviendrez sur votre parcours: 

  • Soyez le plus succinct possible : ne vous attardez pas sur vos réalisations d’il y a 10 ans. Choisissez le bon niveau de détails, attendez que le recruteur vous pose des questions pour aller dans le détail d’une expérience,
  • N’éludez pas certaines parties de votre parcours,
  • Vulgarisez au maximum votre discours: votre interlocuteur ne connait peut être pas très bien le secteur d’activité dans lequel vous travaillez. Essayez donc d’adopter le vocabulaire le plus simple possible.



3. Vos compétences




Le type de questions posées : « Pouvez vous me raconter une situation durant laquelle vous avez fait preuve de pédagogie? », « Comment mettez vous en oeuvre votre capacité d’organisation? »…

Vous savez maintenant comment parler de votre parcours. Néanmoins, ce que le recruteur cherche avant tout, c’est de l’aborder sous un aspect compétences. Il veut savoir si vous êtes capable de manager, si vous êtes pédagogue ou bien si vous êtes rigoureux. 

Pour vous aider à bien démontrer vos compétences, appuyez vous sur la méthode STAR. 

La méthode STAR permet en effet de faire ressortir une compétence à partir d’une expérience précise en suivant le schéma suivant : 

  • S – Situation – Décrivez le contexte de la situation. Quelle est la situation ? Quelle année ? Quel est votre poste ? Qui ? Quoi ? Où ?
  • T – Tâches et missions – Décrivez ici les missions que vous aviez. Quels étaient vos objectifs ?
  • A – Actions – Quelles actions avez-vous mené ? Qu’avez-vous fait concrètement ?
  • R – Résultats – Quels résultats avez-vous obtenu ?

Vous voulez plus d’explications et de détails sur l’application de cette méthode pour l’entretien ? Voici un article détaillé sur le sujet: http://lescale.io/la-methode-star-en-entretien/

L’important est de réaliser ce travail sur les compétences que vous jugez clés pour votre projet en amont de l’entretien. 




4. Votre connaissance de l’entreprise


Le type de questions posées : « Que savez vous de notre entreprise ? », « Qu’est ce qui vous attiré chez nous ? »,  « Quelles sont les valeurs de notre entreprise qui vous parlent ? « 

Pour tester votre motivation, le recruteur va aussi vérifier ce que vous savez sur l’entreprise ainsi que ce qui vous a attiré.

Au delà de rechercher les informations de base sur l’entreprise (nombre de collaborateurs, chiffre d’affaires..), il est vraiment important d’aller chercher des informations qui seront vraiment utiles pour le poste. 

Cette recherche sur l’entreprise va être un atout pour l’entretien, mais aussi pour vous. En effet, toutes les informations que vous trouverez seront des éléments supplémentaires pour confirmer – ou infirmer- votre envie d’intégrer la structure.

Selon le poste auquel vous prétendez, vous allez devoir cibler les informations qui vous seront nécessaires. Si vous postulez pour un poste en finance, penchez vous sur l’évolution des chiffres de la société. Si vous postulez pour un poste en marketing, regardez bien le positionnement de l’entreprise, les différentes gammes ainsi que les derniers lancements de produits…

Pour trouver les informations souhaitées, exploitez tous les supports disponibles : 

  • Le site de l’entreprise,
  • Linkedin (la page entreprise, la page collaborateurs et le profil de votre interlocuteur),
  • Les actualités google,
  • Les pages Facebook et Instagram (selon le secteur),
  • Les boutiques/ magasins/ services : n’hésitez pas à tester les produits de l’entreprise !


5. Votre projet

Le type de questions posées :  « Qu’attendez vous du poste », « quelles sont vos attentes ? », « quel est votre projet aujourd’hui? » , « comment vous voyez-vous dans 5 ans », « quel est votre projet professionnel? ». 

Si le recruteur vous demande de lui parler de vos projets professionnels, c’est pour voir s’ils peuvent être cohérents avec ce qu’il vous propose. 

Il va donc être important de réfléchir de façon honnête à vos attentes professionnelles. Que votre projet professionnel à court et moyen terme soit clair ou pas, prenez le temps de vous préparer pour ne pas répondre des chose plates, dites et redites. 

Dès lors, quand vous dites « je veux faire ça… », « mon projet c’est ça.. », posez vous la question : « est ce que cela peut se débattre ? ». Par exemple :

  • Dire : « je veux être directrice de crèche parce que j’aime les enfants », c’est creux. 
  • Dire, « je veux diriger une crèche car je pense que c’est la meilleure manière de jouer sur une transformation globale de l’éducation », ça se débat, ça ouvre le dialogue et démontre une vraie réflexion sur le sujet.

Si vous n’êtes pas au clair avec vos attentes en termes de poste, réfléchissez :

  • Aux compétences et responsabilités que vous aimeriez acquérir, 
  • À ce qui vous motive pour la suite et en quoi le projet peut y répondre,
  • À ce qui vous manque aujourd’hui en termes de sens, responsabilités, perspectives d’évolution, intérêt du poste, interactions avec les autres, conditions de travail, équilibre vie pro/ vie pers etc.

Point important : réalisez cet exercice sans vous mentir.  Faire semblant avec soi même et se voiler la face sur ses vrais projets vous fera peut être passer l’étape de l’entretien mais ne garantira pas un épanouissement au quotidien dans votre futur job.



6. Votre rémunération


Le type de questions posées :  « Quel est votre niveau de rémunération actuel ? », « Sur quel niveau de rémunération vous positionnez vous? », « Quel est le seuil de rémunération en dessous duquel vous ne descendrez pas? »

La question de la rémunération est une des plus sensibles pour certains. Même si vous n’allez pas forcément en parler lors d’un premier entretien, il est nécessaire que vous soyez vraiment au clair sur vos attentes en termes de rémunération. 

Pour cela, deux étapes : 

Premièrement, faites un point précis sur votre niveau de rémunération actuel. Reprenez l’intégralité de votre package actuel comprenant tous les éléments fixes, les éléments de rémunération variables ainsi que les différents avantages dont vous bénéficiez (voiture de fonction, intéressement, primes, congés supplémentaires …).

Deuxième étape, réfléchissez au niveau de rémunération que vous envisagez pour la suite et demandez-vous pourquoi vous souhaitez avoir ce niveau de rémunération. 

Tout ceci doit être clair dans votre tête pour que vous puissiez argumenter si l’on vous pose la question de votre rémunération souhaitée.

Je recevais beaucoup de candidats qui se présentaient sur des postes avec des rémunérations inférieures en disant que l’argent n’était pas leur principal moteur,. Or, quand on reprenait leurs contraintes financières, il réalisaient qu’il y avait tout de même un minimum « vital » pour eux en dessous duquel il ne pouvaient pas aller.

Petit conseil si vous réalisez un entretien avec un consultant en recrutement, appuyez vous sur lui ! Il sera assez objectif sur la rémunération proposée, les marges de manoeuvre possibles et la situation du marché. Ne le shuntez pas…

Vous voulez vous donner toutes les chances pour réussir tous vos entretiens ?

Vous souhaitez vous préparer efficacement à tout type d’entretien ? On vous propose un accompagnement complet avec des vidéos, des exercices, un livret à télécharger et des mails pour préparer vos entretiens de manière rapide, hyper concrète et efficace : https://gaellebrouat.podia.com/reussis-tous-tes-entretiens-nouvelle-version

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email