artem-beliaikin-79TFAcueV5U-unsplash

5 conseils pour se mettre dans le bon état d’esprit pour ses entretiens

 

Pour moi, l’état d’esprit de l’entretien compte pour plus de la moitié dans les résultats obtenus.

De manière générale, l’état d’esprit dans lequel on est dans une période de recherche d’emploi va jouer énormément sur les résultats

Votre état d’esprit, c’est ce qui fait que vous allez embarquer – ou pas – l’interlocuteur que vous aurez en face de vous. C’est ce qui fait que vous allez dégager une énergie si positive que la personne en face de vous se projettera avec vous (ou projettera ses équipes avec vous).

Je voyais des candidats brillants qui, par exemple, après quelques entretiens ratés, étaient dans un état d’esprit très négatif pour les entretiens suivants. Ils en voulaient à la terre entière et partaient donc moins confiants. Cela se ressentait tellement que l’on avait peur d’aller plus loin dans le process de recrutement avec eux. 

A l’inverse, j’ai le souvenir d’avoir rencontré une jeune maman qui n’avait pas travaillé depuis 2 ans. Or, quand on l’écoutait, on aurait dit qu’elle avait quitté la veille son dernier poste. On n’avait qu’une envie: travailler avec elle ! 

Bien entendu, plus vous serez préparé(e) et plus vous arriverez serein(e) à votre entretien, mais au delà de ça, voici 5 conseils – testés et approuvés – qui pourront vous aider :

1. Dédramatiser

Le recruteur est humain. Ce n’est ni un sur-homme qui lira dans vos pensées, ni un recruteur dominateur  qui voudra vous mettre à terre. 

Un entretien n’est pas un combat inégal et doit être un relation humaine et bienveillante avant tout. Si ça ne l’est pas, c’est peut être qu’il faut se poser des questions sur la future entreprise ….

Par ailleurs, forcez-vous à voir l’entretien comme un simple rendez-vous professionnel pour ne pas positionner de mauvais enjeu vital.

Enfin, faites confiance au destin en vous disant à l’avance que si cela ne marche pas, c’est que quelque chose de mieux vous attend ailleurs ! 

 

2. Visualiser

La visualisation c’est quoi ? C’est une technique qui va faire travailler votre imagination pour améliorer votre performance et votre mieux être. Je ne vous aurais jamais parlé de ce genre de pratique auparavant mais je l’ai testée !

Lors d’un séminaire dédié aux web entrepreneurs, un préparateur mental nous a demandé de faire un exercice physique précis (pour que vous compreniez l’expérience il s’agissait de tendre le bras droit et de faire une rotation en arrière le plus loin possible). Il nous a ensuite demandé de fermer les yeux et de faire en pensée (donc sans bouger) ce même mouvement. Puis, il nous a demandé d’imaginer que quelqu’un était en face de nous et faisait le même mouvement que nous mais en allant beauuuuucoup plus loin.  Après quelques nouvelles tentatives – toujours en pensée – il nous a demandé de refaire l’exercice, en vrai cette fois-ci. Et bien, histoire vraie, j’ai fait une rotation beaucoup plus importante que la première fois !

Cette pratique est aussi celle qu’utilisent les sportifs de haut niveau pour se préparer à de très grosses épreuves physiques. J’avais écouté le podcast de Stéphanie Gicquel sportive de l’extrême, qui faisait des expéditions au Pôle Nord. Visualiser faim, soif, douleur, peur… lui a permis de réaliser des miracles !  https://le-gratin.fr/19-stephanie-gicquel-sportive-de-lextreme/

Comment s’en servir ? Imaginez votre entretien, la façon dont vous allez être calme et assuré(e), votre façon de parler (calme et percutante), vos sourires, vos petites blagues… La visualisation ne doit pas être une technique faite « à la va-vite » mais un exercice où vous allez imaginer tous les petits détails et faire marcher vos 5 sens.  

L’imaginaire est encore plus fort que la volonté. Si vous vous imaginez en train de réussir, vous allez réussir !

3. Se relaxer

Certains utilisent la méditation pleine conscience pour tirer le meilleur d’eux mêmes, notamment sur des sujets de gestion du stress et de confiance en soi. Pour tester si cela peut vous aider, je vous conseille l’application Petit Bambou qui propose de premiers programmes gratuits :  https://www.petitbambou.com/

Je ne suis pas une vraie adepte de la méditation donc je ne peux pas aller plus loin sur le sujet mais je vous conseille de faire au moins quelques minutes de relaxation avant l’entretien. Se relaxer, se concentrer sur votre respiration pendant quelques minutes pour ne pas laisser vos pensées anxiogènes vous envahir… Les professionnels de la relaxation préconisent de se mettre à la cohérence cardiaque la semaine précédant l’entretien. « Trois fois par jour, pendant cinq minutes, inspirez puis expirez cinq secondes ». Simple et très efficace pour réguler l’anxiété.

4. Reprendre confiance

Si vous ne croyez pas en vous, il sera très difficile de convaincre le recruteur. 

Alors ok, la confiance en soi ne se décrète pas, mais vous pouvez tout de même vous rassurer avant l’entretien en vous préparant au maximum. Et si vous n’avez que peu de temps, concentrez votre préparation sur 3 éléments : 

  • Votre pitch : construisez et apprenez par coeur votre pitch (ou courte présentation) de 2 minutes qui permettra de lancer l’échange, de rapidement rassurer le recruteur et d’attiser sa curiosité,
  • Votre parcours : entraînez-vous à présenter votre parcours en faisant ressortir de vos expériences les compétences recherchées dans le poste (dans notre parcours sur l’entretien, on vous montre par exemple comment utiliser la méthode STAR pour faire ressortir vos compétences),
  • Votre projet : soyez au clair avec vos motivations, vos envies, vos contraintes… Le recruteur voudra vérifier si votre projet est en adéquation avec ce qu’il a à vous proposer. 

Pour arriver gonflé(e) à bloc le jour de l’entretien, une autre techniques est de repenser aux moments de votre vie où vous avez été vraiment performant(e), où vous vous êtes battu(e) pour quelqu’un que vous aimez. Pensez à tout ce que tu vous seriez capable de faire pour cette personne.

Enfin, écoutez la musique qui généralement vous donne des ailes ou vous fait penser à des moments où vous avez vraiment été vous même. `

5. Rire

Le sourire améliore notre état d’esprit, réduit notre stress, et attire le sourire !

De manière générale le langage corporel, tout ce qu’on appelle le non-verbal, compte pour plus de 80% dans la décision d’embauche. 

Comment faire pour arriver avec le sourire et le garder en entretien ? En prenant une bonne dose de rire juste avant. Des idées :

  • Appelez un ou une amie qui vous fait souvent rire,
  • Regardez une vidéo marrante,
  • Jouez avec vos enfants…

Bref, trouvez au moins un moyen de vous prendre un bon fou-rire avant l’entretien pour essayer d’y repenser au moment où vous arrivez dans la salle. 

Point important : essayez de tester ces actions au plus proche de l’entretien. Et pour ne pas réduire à néant tous vos efforts pour être dans le bon état d’esprit, éteignez votre téléphone le plus tôt possible avant l’entretien pour ne pas être tenté(e) de regarder vos mails ou sms.  Si vous lisez un mail lié à un problème de boulot ou même perso, vous allez ruiner votre bon état d’esprit. 

 

Parce que rappelez vous  : l’état d’esprit c’est vraiment la première chose que l’on voit. 

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email